les chevaux et l'ostéopathie équine
ostéopathie-équine - ma conclusion sur l'éthologie
 

L'ostéopathie du cheval
tarifs et contact d'ostéopathie
L'acupuncture chez le cheval
galerie de photo d'ostéopathie
peur phobie anxiété - moyens contentions
le langage éthologique
méthode et dressage
Lien
ma conclusion sur l'éthologie
lexique éthologique

Loin de moi l'intention de jeter le discrédit sur les chuchoteurs, malheureusement comme toute "mode " l'éthologie draine son lot de superman ou de superwomen de l'éthologie qui sont passés maîtres dans l'art du dressage : de votre porte-monnaie.
L'éthologie c'est fantastique cela permet de communiquer avec son cheval comme jamais auparavant mais il faut mettre un terme à certaines idées reçues.
Il est incroyablement faut que le chuchoteurs débourre les chevaux sauvages en deux tours de main. Et communique sont langage d’homme au chevaux ( rester les pied sur terre ) 
Après avoir étudié un bon nombre de chevaux, je suis arrivé à la conclusion suivante : les chevaux les plus faciles à dresser sont les chevaux les plus difficiles.
J'entends par difficile, exempts de contact régulier avec l'homme. Là, le langage du corps, le positionnement par rapport au cheval prend toute son importance et, "assez facilement", on arrive à de superbes résultats.
Au contraire, prenez un "cheval jouet", ce brave petit cheval qui a été gâté plus que de raison car c'était le "bébé" de la maison et qu'il est si gentil que l'on ne lui dit rien quand il mord, bouscule et marche sur les pieds. Maintenant, essayez d'expliquer à ce "bébé" de six cents kilos que vous allez lui monter sur le dos et que vous avez fermement décidé de partir faire l'Equirando dans quinze jours...
Là vous verrez si vous avez à faire à un véritable chuchoteur.
Il est incroyablement fort : les chevaux le respectent
Qui n'a pas été époustouflé par la facilité avec laquelle, "homme de cheval " obtient rapidement de superbes résultats avec les chevaux les plus rebelles. Ici réside un des "grands secrets" du dressage. Et cela n'a rien à voir avec l'éthologie !
Comme certaines personnes qui ont des facilités pour la musique ou les sports, d'autres ont des facilités pour le contact avec les animaux. Pas exclusivement avec les chevaux, mais avec tous les animaux.
A l'opposé, prenez une personne qui n'a pas cette facilités et qui, en plus, a peur des chevaux vous aurez beau lui donner tous vos trucs et astuces, rien n'y fera, elle ne s'en sortira pas.
Attention, je connais bon nombre de faux homme de cheval, tel maquignon ou tel directeur de centre équestre qui arrive à faire faire à peu près ce qu'il veules aux chevaux, mais qui ne quitte jamais leur bâton ou dont les chevaux ont les lèvres marquées par la violence et la répétition des séances de tord-nez.
En fait une bonne communication avec votre cheval c'est avant tout une question de bon sens et de patience, quoi de plus évident que le bon sens :
Pas si sur, souvent j'ai vu des cavaliers dont le cheval s'était échappé. Quand leur cheval revenait vers eux, ils se mettaient à le corriger parce qu'il s'était échappé deux heures avant.
Il est évident que le pauvre cheval ne faisait pas le rapport avec sa fugue : mais avec son retour. En résumé il comprenait : je reviens vers mon maître et je prends une trempe… tu verras la prochaine fois si je reviens si facilement.
Si votre cheval fait des bêtises, le mieux c'est de provoquer la dite bêtise quand vous êtes à ses côtés pour pouvoir le réprimander de suite et pas trois heures après, si ça vous soulage c'est catastrophique pour son dressage.
Autre erreur désastreuse à ne pas : penser que vous venez d'adopter le dernier membre de la famille et tout accepter parce qu'il est si mignon.
Vous devez toujours garder à l'esprit que votre cheval est comme un enfant et que comme tel vous devez lui montrer que vous l'aimez mais aussi qu'il y a des limites à ne pas dépasser.
Si vous ne prenez pas garde à cela, bien vite il va vous marcher sur les pieds, vous mordre pour attraper la gourmandise que vous avez dans la poche. Je sais cela vous amuse bien, mais quand dans six mois il va mordre, au sang, votre petit-neveu pour lui piquer son goûter cela va devenir beaucoup moins drôle.
L'éthologie vous permettra, par contre, de pas commettre certaines erreurs impardonnables car bien souvent elles ont pour conclusion l'énervement du cavalier et le coup de cravache sur la tête du cheval. Prenons l'exemple de ces personnes qui n'ont pas encore compris qu'il faut penser cheval et non point espérer que votre ami va se mettre à comprendre vos intentions et la subtilité de vos raisonnements.

La majorité des ces cavaliers conduisent leurs montures, souvent agitées, en se tenant sur leur côté et s'étonnent qu'elles leur marchent sur les pieds et qu'elles ne les respectent pas.
Petite explication : dans la nature les chevaux ou les juments dominantes conduisent les troupeaux, soit devant, en les menant à l'endroit où ils veulent aller, soit derrière en poussant les troupeaux.
Quand la horde ne bouge pas, les chevaux dominés viennent sur le côté du dominant ou de la dominante pour leur montrer qu'ils acceptent leur domination et qu'ils sont soumis à leur autorité.
Voici donc nos cavaliers qui veulent se faire obéir par leur cheval mais qui se mettent à la place du dominé. Difficile à comprendre pour un cheval : "je veux être ton maître, mais mon corps te dit que j'accepte ta domination". ( se placer devant coté tête du cheval, jamais coté épaule )
En résumé un grand oui pour l'éthologie, même et malgré les abus.
Un grand non à ces cavaliers, quelque soit leur discipline, qui ne prennent pas le temps de comprendre leurs chevaux et qui affirment leur domination (certainement inassouvie par ailleurs) à grands coups de cravache !

 

Aujourd'hui sont déjà 1 visiteurs (2 hits) visite du site
 
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=